VACANCES, LE SOLEIL, ENNEMI DE NOS AMIS !!!

Publié le par Lili Rose

FrenchBulldogArt

Chaque été, des centaines d’animaux sont victimes des grosses chaleurs saisonnières. A l’heure des vacances, la Fondation 30 Millions d’Amis rappelle quelques règles élémentaires de bon sens pour la sécurité de nos compagnons.

Si nous recherchons le soleil à tout prix pour des vacances réussies, il ne faut pas oublier qu’il n’est pas le meilleur allié de nos animaux.
Chaque année, nombreux sont ceux qui en sont les victimes malheureuses, bien souvent otages de notre propre négligence.

Dans une récente édition, La Voix du Nord (28/06/10) rapportait la mort de deux labradors enfermés quelques heures en plein soleil dans un véhicule à Boulogne-sur-Mer (62).

Quelques minutes pour être en danger ...
« Les chiens et les chats sont aussi sensibles qu’un nourrisson, confirme le Dr Laetitia Barlerin. Ils ne régulent pas leur température interne comme les humains. Quelques minutes suffisent pour les mettre en danger. »
Un phénomène qui touche plus particulièrement certains animaux : « Les chiots, les chatons, les animaux âgés, mais aussi les petits chiens ou encore les races à nez écrasé, comme les bouledogues, sont extrêmement fragiles » poursuit la vétérinaire.

Température fatale !!!
Il est donc impératif de veiller à ne pas laisser son animal enfermé dans une voiture, même si celle-ci est à l’ombre (le soleil tourne), même fenêtre entrouverte.
Idem pour un laps de temps très court : la température dans l’habitacle peut en effet atteindre et dépasser les 40°C en moins de 10 minutes et être fatale pour l’animal
qui s’y retrouve prisonnier.

Autre menace qui pèse sur nos amis : l’asphalte !!!
Pour les chiens, les promenades peuvent vite tourner au cauchemar, la température du bitume pouvant atteindre 50 C° au sol et plus de 40°C à 15 centimètres de hauteur. Les moments les plus frais de la journée, c’est-à-dire avant 12h et après 20h, sont à privilégier pour les balades qui doivent s’effectuer de préférence à l’ombre. Les coussinets, sujets aux brûlures, sont à surveiller de près.
Quant à la plage, elle est à proscrire aux heures les plus chaudes !

Des réflexes simples !!!
« Le principal problème vient de la méconnaissance des maîtres, explique Laetitia Barlerin. Au quotidien, adoptez des gestes simples mais efficaces : eau fraîche
(mais non glacée) en permanence, volets fermés, ventilateur, brumisateur, serviettes humides...» Les animaux peuvent être par exemple douchés légèrement.
Et contrairement aux idées reçues, les chats apprécient de temps en temps un petit filet d’eau ! « Les fontaines à eau sont particulièrement recommandées pour les félins, qui ont tendance à ne pas s’hydrater suffisamment », précise la vétérinaire. Des conseils faciles à mettre en pratique, qui aideront votre animal à mieux supporter la chaleur de l’été.

Animal en péril : comment agir ?

Alors que faire si l’on est témoin animal enfermé dans une voiture au soleil ?
Avertir la police ou la gendarmerie locale. En effet, l'article 20 de la loi du 6 janvier 1999 [codifié sous l'article 214-23 (3°) du Code rural, NDLR] vous permet de faire
procéder à l'ouverture du véhicule stationné en plein soleil lorsque la vie de l'animal est en danger, en présence d'un gendarme ou d'un policier.

Quant à l’article 122-7 du Nouveau Code de procédure pénale, il précise que « n’est pas pénalement responsable la personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du bien ».
Mais cette bonne action engageant votre responsabilité, le propriétaire du véhicule peut se retourner contre vous et porter plainte pour « effraction ». La difficulté résidera alors dans la preuve du « danger actuel ou imminent » que vous devrez
apporter devant le juge. Mieux vaut donc être accompagné d'un agent assermenté dans une telle situation.

Source 30 millions d'amis ...

Le kit été : link :-)

Merci pour eux diffusez !!!

Lili

Publié dans Presse Animale ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article